Ils dérobaient des cartes-bleues en toute impunité

Un dispositif de "Skimming" / Photo: Blog Securité

Europol a arrêté quatre ressortissants bulgares soupçonnés de participer à un groupe de crime organisé spécialisé dans la compromission des données de cartes de crédit & transactions illégales.

Les arrestations ont eu lieu hier (le 30 novembre 2017), dans le cadre d’une opération internationale baptisée « Opération Neptune ».

L’opération a été menée par les carabiniers italiens et la Police nationale tchèque.

Selon Europol, les suspects étaient surveillé activement dans toutes les étapes de leurs crimes commis dans le cadre d’une organisation illégale. Cela comprenait le placement de matériel technique dans des guichets automatiques en Europe et la production de cartes de crédit contrefaites.

Ce groupe aurait dérobé de l’argent a de nombreux guichets automatiques partout en Europe, mais aussi au Belize, en Indonésie et en Jamaïque. Europol a identifié des douzaines de DAB que le groupe aurait trafiqués et saisis plus de 1 000 cartes de crédit contrefaites.

Europol a déclaré que l’enquête sur cette organisation criminelle avait débuté en 2015. Le groupe de travail conjoint sur la lutte contre la cybercriminalité, qui fait partie d’Europol, a soutenu la coordination et l’échange de renseignements.

Selon une déclaration sur l’opération « Neptune », l’étroite coopération policière entre les pays participants est un facteur clé du démantèlement de ce groupe criminel.

Certaines parties de la mafia bulgare sont connues pour être spécialisées dans le trafic de cartes de crédit contre-faite. Sur une base régulière, les médias rapportent l’arrestation de ressortissants bulgares en Amérique du Sud et sur d’autres continents.

source