La Bulgarie devrait demander une indemnisation à la Turquie, a déclaré le président

La Bulgarie devrait faire pression sur le président turc Tayyip Erdogan, lundi, pour réclamer une indemnisation pour les descendants de Bulgares qui ont fui la Turquie il y a 100 ans, a déclaré son président.

Le Premier ministre Boyko Borissov rencontrera M. Erdogan à la veille du sommet « Union européenne – Turquie » qui aura lieu en Bulgarie ce lundi, mais il n’a pas précisé s’il allait soulever le grief historique.

Le sommet se tient sur ce que la Bulgarie appelle la « Journée de la Thrace », en souvenir des plus de 250 000 Bulgares qui ont fui leur maison en Thrace orientale après la deuxième guerre des balkans en 1913 lorsque l’Empire ottoman a récupéré certains territoires perdus lors de la Première guerre des balkans.

Des milliers de Bulgares thraces ont été tués et des organisations représentant les descendants des réfugiés ont déclaré que la Turquie leur devait environ 10 milliards de dollars pour les propriétés que leurs ancêtres avaient laissées derrière eux. Il y a entre 800 000 et 1 million de descendants des réfugiés à partir de 1913.

Le président Roumen Radev a déclaré que la Bulgarie ne devrait pas manquer l’occasion de faire pression sur Erdogan.

« J’espère que la Bulgarie ne restera pas en tant qu’hôte, j’espère que le Premier ministre soulèvera la question de la non-ingérence de la Turquie dans nos affaires intérieures … et de l’indemnisation des réfugiés thraces », a-t-il déclaré.

Le parti socialiste (BSP), le plus grand parti d’opposition bulgare, a également appelé Borissov à soulever la question: « Le rôle de la Bulgarie en tant que médiateur entre l’Europe et la Turquie ne doit pas se faire au détriment de son intérêt national ».

La Bulgarie dit que la Turquie a reconnu ses revendications dans un traité d’amitié signé en 1925.

Au cours d’une réunion précédente avec le premier ministre Borissov, M. Erdogan a déclaré que des mesures seraient prises « s’il est prouvé que notre pays doit payer des compensations sur les propriétés des réfugiés thraces ».

source