Sofia Bobtcheva, l’actrice qui monte en Bulgarie

L'actrice Sofia Bobtcheva, le 27 mars 2018 / Photo : Facebook

Visage montant du théâtre et du cinéma bulgare, la jolie sofiote de 33 ans, Sofia Bobtcheva, vient de remporter un prix lors de la cérémonie « IKAR 2018 ».

Le 27 mars est la Journée mondiale du théâtre, mais c’est aussi le jour choisi par l’Union des artistes bulgares pour organiser sa cérémonie annuelle de remise des prix « IKAR », une cérémonie qui se tient depuis quarantes-quatre années.

La jeune actrice, née en 1985 à Plovdiv, est diplômée de l’académie nationale des arts du théâtre et du cinéma (NATFA) ou elle a toujours impressionné par sa grande capacité à interpréter différents rôles mêmes les plus audacieux ! Sofia Bobtcheva est l’une des étoiles montantes du théâtre et du cinéma bulgare. Elle a passé toute son enfance dans le centre de Sofia, et grâce à son père qui était pilote d’avion, elle a pu dès son jeune âge beaucoup voyagé. En effet la jeune actrice bulgare a vécu pendant deux années au Canada elle y a découvert la diversité culturelle et la richesse artistique du pays. Dès son retour en Bulgarie, elle présente sa candidature à l’académie nationale des arts du théâtre et du cinéma (NATFA).

Sa candidature a été retenue et elle été admise dans la classe du professeur Stefan Danailov, l’un des acteurs les plus respectés de Bulgarie. Après l’obtention de son diplôme en 2008, elle fut immédiatement invitée à signer un contrat avec le théâtre de Lovech (dans le centre du pays). Contrairement à ses rôles audacieux que ce soit au théâtre ou dans le cinéma, notamment celui qu’elle a joué dans la série bulgare « Drama », Sofia est une fille timide et très discrète pour les gens qui la connaissent bien, il lui arrive de se sentir gênée par sa popularité !

Durant ses études à l’académie nationale des arts du théâtre et du cinéma, Sofia a pu jouer dans plusieurs rôles. Elle a notamment brillamment interprété le rôle de la reine Tartagliona dans la comédie « l’oiseau vert » de Carlo Gozzi, dirigé par Iveta Obreshkova.

A partir de 2008 à Lovech, elle a joué dans de nombreuses pièces théâtrales telle que « La profession de Madame Warren », dirigée par Bina Haralampieva, la classique « les caprices de Marianne » d’Alfred de Musset, et « Une femme seule » de Dario Fo. En 2010, elle a quitté le théâtre de Lovech pour celui de Pazardzik où elle a joué dans « Tavanyt » et « Kanton 117 » entre-autres.

Après quelques années, elle retourne à Sofia afin de poursuivre ses études de Master à l’académie nationale des arts du théâtre et du cinéma. Avec l’aide de la professeure Margarita Mladenova et du professeur Plamen Markov, elle a pu jouer sur le théâtre national « Ivan Vazov ».

En 2014 déjà, elle a reçu le Prix ​​annuel de NATFA « Krastyo Sarafov » de la meilleure actrice de théâtre et de cinéma.

Après son succès au théâtre, Sofia commence à s’intéresser au cinéma. Au début, elle préféré interprète des petits rôles car elle considère que les petits rôles sont plus difficiles que les rôles principaux.

Mais les dernières années, Sofia Bobtcheva est de plus en plus prisée par les réalisateurs bulgares notamment pour son impressionnante capacité à interpréter des rôles non traditionnels. Récemment elle a participé dans plusieurs films et court-métrage.

Enfin ce mardi, elle décroche un prix bien mérité à la cérémonie « IKAR 2018 ».

Sofia Bobtcheva a la ceremonie « IKAR 2018 » / Photo : Facebook

Source : ZoneSofia