Le parc national de Pirin sauvé grâce a la mobilisation de militants écologistes

Les écologistes célèbrent leur victoire après avoir remporté leur procès contre le projet d’agrandissement d’une station de ski dans l’un des parcs nationaux de Bulgarie.

Le projet, pourtant approuvé par le gouvernement bulgare à la fin de l’année dernière, a été déclaré illégal par le tribunal administratif spécial du pays lundi. Malgré le fait que le ministère bulgare de l’environnement soutenait que la station n’occuperait que 2% du territoire du parc.

« C’est une excellente nouvelle pour Pirin et ses partisans qui sont descendus dans les rues dans plus de 20 villes en Bulgarie après la décision du gouvernement », a déclaré Katerina Rakovska du WWF en Bulgarie.

« Cette décision de justice confirme ce que le WWF a toujours dit: les projets d’ouverture de Pirin à la construction d’infrastructures de ski et à l’exploitation forestière sont illégaux. » … « Nous sommes ravis de cette décision car cela signifie que le gouvernement doit maintenant veiller à ce que toutes les menaces contre Pirin, l’un des endroits les plus spéciaux d’Europe, soient évaluées et évitées. », a-t-elle ajouté.

Il survient dans le cadre d’un autre projet de construction controversé dans l’un des sites naturels les plus prisés de Bulgarie.

Euronews a révélé en juin que l’UE avait dépensé au moins 274 millions d’euros sur une autoroute qui allait enfreindre ses propres lois environnementales du pays.

Car il a soutenu la construction d’une nouvelle route entre Sofia et la Grèce, étant entendu qu’un tunnel passerait sous les gorges de Kresna. Sauf que pour des raisons budgétaires, Sofia a abandonné l’idée d’un tunnel et a approuvé des plans pour construire la route directement à travers le site naturel.

Euronews a demandé au ministère bulgare de l’Environnement de commenter la décision de justice rendue lundi dernier, mais personne n’a répondu.

Source : Euronews