Un homme accusé d’avoir piraté l’administration fiscale bulgare est arrêté puis libéré

Un expert en cybersécurité accusé d’avoir piraté les données de plus de 5 millions de contribuables bulgares a été libéré mercredi par la police après le déclassement de ses accusations.

Kristian Boykov, un spécialiste de cybersécurité bulgare âgé de 20 ans, a été arrêté à Sofia, la semaine dernière, en lien avec cette affaire. La police a perquisitionné à son domicile et saisi des ordinateurs et des appareils mobiles contenant des informations cryptées. Le pirate informatique a été retrouvé par la police grâce à l’ordinateur et aux logiciels utilisés lors de l’attaque, selon le bureau du procureur de Sofia.

En raison de son travail, qui consiste à tester les réseaux informatiques pour détecter les vulnérabilités potentielles, certains pensent que Boykov est un « white hat hacker » – un pirate informatique qui s’introduit dans les réseaux informatiques pour exposer les vulnérabilités et faire en sorte que les faiblesses soient corrigées.

En 2017 déjà, il avait piraté le site Web du ministère de l’Éducation bulgare pour exposer ses vulnérabilités. Dans une interview télévisée, il a décrit son action comme « un devoir civique ».

Les procureurs de Sofia affirment avoir traqué l’un des fichiers volés de la dernière violation de données à un nom d’utilisateur utilisé par Boykov. Boykov et son avocat rejettent les accusations portées contre lui et disent qu’il n’est pas impliqué dans l’incident.

Les experts qui ont examiné les données volées en Bulgarie ont déclaré que le piratage n’était pas une opération compliquée et que le manque d’action préventive du gouvernement était à blâmer. Les systèmes informatiques obsolètes sont particulièrement vulnérables aux violations.

Il y a moins d’un an, le registre du commerce du pays avait été détruit par une autre cyberattaque.

Le Premier ministre, Boyko Borisov, a déclaré lors d’une réunion gouvernementale mercredi que Boykov était un « pirate informatique » et que le pays devrait embaucher des personnes similaires.

source